Jean-Noël Buatois

Jean-Noël Buatois est coutelier.

Je vous propose une approche de la matière qui constitue à la fois les matériaux que nous utilisons pour travailler, mais qui parallèlement nous constitue également et nous travaille en retour. Depuis cet aller retour je vous propose d’initier une démarche de mise en œuvre concrète mais aussi d’exploration des contenus de la matière, son éventuel sens caché à nos yeux de modernes, nous qui de bien des façons nous en sommes affranchis. Mon parcours prête à une pratique autour des objets, peut-être est ce là où j’aurai le plus à vous apporter, mais la semaine est ouverte à tous les types d’expériences.

J’y ajoute une contrainte, l’obligation organique d’être l’expression de son époque nous fait dialoguer avec elle. Je vous propose donc de situer notre action face à ce que les géologues ont appelé l’ère anthropocène, qui commence autour de 1850 avec la machine à vapeur, et qui se caractérise par une consommation d’énergie colossale qui met en danger les équilibres de la planète qui nous supporte.
Nous nous trouvons face à un monde qui est physiquement dominé par les actions des hommes qui agissent désormais avec la même puissance que les manifestations volcaniques, les raz de marée, les tremblements de terre, les cyclones, les incendies galopants, les glissements de terrain, les torrents de boue. Tout ce que nous appelions autrefois « nature », qui apparaissait comme une altérité autonome apparait désormais teinté de nos actions. Que devient le rapport des artistes à la matière et au monde à travers cette nouvelle perspective ? N.B.

Workshop ouvert aux étudiantes et étudiants de 2e, 3e, 4e et 5e année à raison de dix personnes maximum.

Inscriptions auprès du secrétariat pédagogique et/ou auprès de Thierry Chiaparelli.

Sur une invitation de Thierry Chiapparelli, responsable de l’atelier métal à la Villa Arson.