workshop portfolio

Les élèves qui étaient dans les cours de remise à niveau en 1re et 2e année sont réputés avoir acquis les bases indispensables de la langue anglaise, et être capables de s’exprimer efficacement sur des sujets divers. Le cours se présente sous la forme d’un workshop portfolio, qui se déroule entièrement en anglais.

Le but du workshop est de produire un portfolio des œuvres de chaque élève : il s’adresse d’une part aux élèves qui se préparent à une mobilité à l’étranger en quatrième année, et d’autre part à ceux qui souhaitent acquérir des notions simples mais indispensables des enjeux communicationnels concernant leur travail. Le workshop s’attachera plus précisément à déterminer le contenu artistique du portfolio – choix des œuvres représentées, séquençage – en partant d’une analyse approfondie du travail de chaque élève. La création d’un portfolio est l’occasion idéale pour l’élève de se retourner sur sa propre production artistique des deux ou trois années précédentes, et de tenter d’en définir les grandes lignes. Ce travail est particulièrement adapté aux élèves de troisième année, à un moment où leur production commence à s’étoffer, sans être encore figée dans une vision précise. Les différents aspects du portfolio (ambiance, format, couleurs, police, mise en page, etc.) seront discutés en fonction de leur adéquation avec la production plastique de l’élève. Lors de l’élaboration du portfolio les élèves pourront également demander conseil à d’autres enseignants notamment pour la prise de vue de leurs travaux, l’utilisation de logiciels dédiés, ou la réalisation de la mise en page.

Ainsi, après quelques séances consacrées à déterminer le but et le contenu idéal d’un portfolio, à définir des notions de communication de base et à examiner des exemples de portfolios réussis ou ratés, la production plastique de chaque élève fait l’objet d’un travail d’analyse en groupe, le but étant de faire ressortir les caractéristiques essentielles de cette production – caractéristiques que le portfolio devra mettre en avant. Ce travail vient compléter la prise de recul critique amorcée lors des galeries d’essais et des Sessions d’Analyse de Travaux (SAT) qui leurs sont proposées pour la première fois également en troisième année. Il est soutenu aussi par le travail d’auto-analyse réalisé en français dans le cadre des cours théoriques.

Le workshop prend fin aux alentours du mois de mars, lorsque les élèves doivent commencer à rendre leurs dossiers.

Bibliographie :
Larry Volk and Danielle Currier, No Plastic Sleeves
www.noplasticsleeves.com
Harold Linton, Portfolio Design