Histoire des formes filmiques 2019-20

Ce cours propose une lecture de l’histoire du cinéma à partir de l’identification de l’image cinématographique et la recherche de sa spécificité. Il s’agit d’en saisir ses puissances par une observation précise des procédés de mise en scène et de montage, des articulations matérielles et expressives que les cinéastes ont mis en œuvre pour exprimer des points de vue, pour développer des esthétiques. Cette traversée de l’histoire s’appuie sur l’idée que le cinéma, projeté ou exposé, s’est défini dans son aptitude à dépasser le seul effet de représentation pour déclencher des opérations de la pensée.

Études de plan : quelques cinéastes évoqués/étudiés :
Alexandre Promio et Apichatpong Weerasethakul ;
S.M. Eisenstein, Jean Epstein, Isidore Isou et Jean-Luc Godard ;
Jean Vigo, Michelangelo Antonioni et Andrei Tarkovski ;
Georges Méliès, Segondo de Chomon et Patrick Bokanowski ;
David Wark Griffith, Charlie Chaplin et Jean-Marie Straub & Danièle Huillet ;
Jean Durand, Jerry Lewis et Jacques Lizène ;
Louis & Auguste Lumière et John Ford, Lav Diaz ;
Jacques Tati et Gus Van Sant ;
Peter Kubelka et David Lynch ;
Mario Peixoto et Luis Bunùel ;
Jean Eustache et Valérie Mréjen ;
Stan Brakhage, etc.

Un exercice pratique est donné aux étudiant·e·s en cours d’année.
Cet exercice fait l’objet d’une évaluation.

Schefer, Jean-Louis, L’Homme ordinaire du cinéma, Gallimard, 1980
Cavell, Stanley, La Projection du monde, Belin, 1999
Daney, Serge, Le Ciné-journal, 2 vol., Cahiers du Cinéma, 1998
Daney, Serge, La Rampe, Gallimard, 1983
Daney, serge, Le Salaire du zappeur, P.O.L, 1993
Aumont, Jacques, Moderne ?, Cahiers du Cinéma, 2007
Epstein, Jean, L’Intelligence d’une machine
Tarkovski, Andrei, Le Temps scellé, Philippe Rey, 2014
Bresson, Robert, Notes sur le cinématographe, Gallimard, 1995
Deleuze, Gilles, L’Image mouvement, L’Image-temps, Editions de Minuit, 1983
Vogel, Amos, Le Cinéma, art subversif, Capricci Editions, 2016