Fight entertainment now!

Autour de la figure de l’artiste américain Henry Flynt, ce cours a pour but de regarder l’art en résistance contre lui même. Dès 1965, H.F. énonce le « concept-art » et l’idée de « l’anti-art ». On regardera les primitifs italiens, le situationnisme, l’autodestruction et l’autodafé. On s’intéressera à la vanité et à la télévision. On regardera la banalyse, Phillipe Thomas et les achromes. On ne likera pas sur les réseaux tout en réfléchissant sur le marxisme dans l’art conceptuel. On regardera l’Unisme. On parlera de biologie en étudiant Thomas Heams. On verra des gens qui refuse de dormir comme d’autres qui revendiquent un simple métier comme œuvre. On lira Orwell et Huxley. On se demandera où est la limite du plagiat. On s’interrogera sur le slogan et le manifeste. Et puis on se demandera qu’est-ce qu’une œuvre unique ? On réfléchira à être artiste ou faire une œuvre – ou les deux ! peut-être ne ferons nous rien, mais quel est ce rien qui est à faire ?

En prolongement du cours «Fight Entertaiment Now!», Bertrand Rigaux propose un travail minimal qui s’appuie d’abord sur le regard. Diplômé du Fresnois et lauréat de nombreux prix, il a notamment collaboré avec le CNES. https://www.bertrandrigaux.net/